Luxembourg
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Bal 200 Better: Flüchtlingsheem mécht am ale Gebai vum "Lëtzebuerger Wort" hir Dieren op

Schonn e Méindeg huet d'Struktur fir Leit, déi zu Lëtzebuerg Asyl sichen, am ale Gebai vum "Lëtzebuerger Wort" zu Gaasperech déi éischt Leit empfaangen.

Déi offiziell Erëffnung war allerdéngs eréischt e Freideg, dat ënner anerem a Presence vum Ausseminister Jean Asselborn, vum Kardinol Jean-Claude Hollerich, a vum Yves Piron, Direkter vun der Office national de l’accueil (ONA).

D'Struktur gëtt vun der Caritas geleet an huet fir den Ament eng Capacitéit vun 197 Better. Souwuel Familljen, wéi och eenzel Männer a Frae kënnen am neien Heem ënnerkommen. Bis ewell hunn eng 19 Leit do en Ënnerdaach fonnt.

Wëll et eng sougenannt "temporär" Struktur ass, sinn d'Flüchtlinge just esou laang do ënnerbruecht, bis hir Asyldemande entweder unerkannt oder refuséiert gëtt. D'Gebai steet ausserdeem ronderëm d'Auer ënnert engem Gardiennage.

D'ONA huet aktuell 54 Gebaier, an deene Leit, déi Asyl sichen, ënnerkomme kënnen. Och wann zanter der Pandemie wéineger Leit zu Lëtzebuerg international Protektioun sichen, sonn d'Capacitéite vun der ONA awer zu 94,6 Prozent ausgelaascht. Dernieft gëtt et och 13 Strukture fir Leit, déi virun dem Krich an der Ukrain geflücht sinn. Si hunn eng maximal Capacitéit vun 1.952 Better a sinn zu bal 75 Prozent ausgelaascht.

D'Schreiwes

Ouverture d'une nouvelle structure d'hébergement temporaire pour demandeurs de protection internationale à Luxembourg - Gasperich (16.09.2022)
Communiqué par : ministère des Affaires étrangères et européennes

La nouvelle structure d'hébergement temporaire pour demandeurs de protection internationale «Gasperich» sise rue Christophe Plantin (ancien bâtiment du «Luxemburger Wort») a ouvert ses portes en date du 12 septembre 2022. L'inauguration officielle a eu lieu le 16 septembre 2022 en présence du ministre de l'Immigration et de l'Asile, Jean Asselborn, et de Monseigneur Jean-Claude Hollerich, archevêque de Luxembourg, ainsi que de représentants de la société Lafayette SA et de Yves Piron, directeur de l'Office national de l'accueil (ONA).

Ayant été aménagée au cours des derniers mois, la structure a une capacité prévisionnelle de 197 lits. Elle est gérée par la Caritas et accueille une population mixte, à savoir des familles et des hommes et femmes seuls. Les installations sanitaires, la buanderie et le réfectoire sont partagés entre les occupants de la structure. En ce qui concerne la nourriture, les repas sont préparés selon les dernières connaissances scientifiques en matière de nutrition et livrés trois fois par jour par un prestataire de premier plan. Il s'agit d'une structure dite « temporaire » sous gardiennage 24h/7j, dans laquelle les demandeurs de protection internationale (DPI) séjournent jusqu'à réception d'une réponse à leur demande de protection internationale. Dès son ouverture, 19 DPI ont déjà été relogés dans la structure d'hébergement.

L'Office national de l'accueil (ONA) compte actuellement 54 structures d'hébergement pour DPI avec une capacité d'accueil maximale de 4.466 lits. Il reste à noter que même si le flux des nouvelles arrivées avait légèrement baissé depuis le début de la crise sanitaire, celui-ci a connu une courbe ascendante depuis cet été de sorte que les capacités d'accueil restent très limitées avec un taux d'occupation dans les structures d'hébergement temporaires qui se situe à 94,6%.

Dans ce contexte, le ministre de l'Immigration et de l'Asile, Jean Asselborn, a remercié l'archevêque Jean-Claude Hollerich et les représentants de l'Église catholique d'avoir mis à disposition ladite structure, avant de réitérer son appel aux communes de participer à l'effort de solidarité et de mettre à disposition des emplacements pour la construction ou l'aménagement de structures d'hébergement pour DPI ([email protected]). Plusieurs aides financières sont disponibles pour les communes accueillant des DPI ou BPI sur leur territoire.

Outre le réseau d'hébergement pour les demandeurs de protection internationale, l'ONA accueille également les personnes ayant fui la guerre en Ukraine dans 13 structures d'hébergement. Ces 13 structures d'hébergement ont une capacité maximale de 1.952 lits et le taux net d'occupation est actuellement de 74,5%.