Luxembourg
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

[BGL Ligue] Käerjeng, l’autre promu qui met le feu

Ça roule pour Käerjeng. (Photo : luis mangorrinha)

L’UNK, depuis son succès à Strassen, est à créditer d’un début de saison presque aussi remarquable que celui de Mondercange. Et ce week-end, c’est derby!

Le deuxième but de Käerjeng à Strassen (0-2), dimanche dernier, est une merveille. Entre la relance à la main de Frising, la prise de profondeur de Mura, la sublime déviation extérieur du pied de Lopes, les relais de Sousa côté gauche et Fostier plein axe et la frappe croisée de Titizian, il s’est écoulé 14 secondes et cinq passes qui sont toutes allées vers l’avant.

Au bout, un match très abouti et trois points que ne cherchent même pas à contester le staff de l’UNA et notamment François Papier, l’adjoint de Christian Lutz : «C’est un collectif qui défend avec le cœur et qui orchestre des transitions offensives avec beaucoup de rapidité». Effectivement : cinq passes, quatorze secondes.

Si bien qu’aujourd’hui, ce club familial dont tout le monde attendait la remontée avec une immense impatience compte tenu de son potentiel de spectateurs (il est actuellement au sixième rang des meilleures affluences du pays avec 524 visiteurs par match avant même le derby contre Pétange), pointe à une étonnante septième place, avec une seule défaite et la troisième défense du pays.

«Est-ce que ça ira mieux?»

C’est pourtant ailleurs, désormais, qu’on attend les hommes de Marc Thomé. Devant exactement. Car l’UNK est aussi la deuxième pire attaque de BGL Ligue et que cela s’explique : toute son attaque est sur le flanc depuis bien trop longtemps. Valerio Barbaro, 24 ans, va revenir très prochainement de sa blessure à la cheville alors qu’il avait inscrit la bagatelle de 15 buts en PH lors du dernier exercice et en est arrivé à la saison de la confirmation.

Le solide Camerounais Franck Etoundi, recrue majeure de cet été, souffrait lui aussi de la cheville et vient de disputer ses premières minutes dans son rôle de pointe solide. Matthieu Leroux, qui se réentraîne normalement après sa rupture des croisés, était encore préservé jusque-là, tandis que Bourgeois, Alverdi et Bettmer doivent encore patienter.

Un objectif : remporter le derby

Malgré tout ça, Käerjeng pointe, avec neuf points, à trois petites longueurs du podium et va devoir œuvrer, désormais, à imaginer son secteur offensif. Est-ce seulement nécessaire? L’analyse de François Papier dit le contraire : «C’est tranchant, ils accompagnent bien les actions, le porteur a toujours du soutien…». Mais Leroux apportera un vrai plus qualitatif sur un couloir ou dans l’axe, que ce soit en meneur de jeu ou un cran plus bas, Lopes devrait pouvoir également être recentré…

«Est-ce que ça ira mieux avec toutes ces nouvelles options?» s’interroge Thomé. Le technicien pourrait aussi avoir la tentation de ne pas changer grand-chose ces prochains temps puisque sur la moyenne des points pris jusque-là, l’UNK finirait la saison avec… 45 points. Soit très largement au-dessus de la ligne de flottaison. Mais le maintien n’intéressera personne, ce dimanche. Il sera alors simplement question de remporter un derby.