Luxembourg
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Des aidants trop souvent «invisibles»

Le réseau d’aides et de soins Help organise sa deuxième Journée de l’aidant, les 7 et 8 octobre prochains. L’occasion de remettre en lumière le travail, souvent silencieux, de ces personnes.

Lucie, 70 ans, s’occupe depuis une dizaine d’années de son mari, souffrant de la maladie d’Alzheimer. Pierre assiste au quotidien sa sœur, 40 ans, devenue tétraplégique après un accident de la route. Marion, 45 ans, rend visite chaque soir, après le travail, à son beau-père alité en raison d’une chute dans les escaliers. Quant à Julien, 16 ans, il aide sa maman souffrant de sclérose en plaque dans les tâches de la vie quotidienne. Autant d’exemples d’aidants, qui sont des milliers au Luxembourg.

«La plupart des aidants ne se reconnaissent pas en tant que tels. Ils se voient uniquement comme le conjoint, le parent, l’enfant ou l’ami de la personne à qui ils apportent une aide ou prodiguent des soins. Or, on entend souvent parler d’épuisement de l’aidant, à juste titre. […] Il est nécessaire de prendre du temps pour penser à soi, prendre soin de soi, se reposer et se ressourcer», explique dans un communiqué Stéphanie Conter, coordinatrice du projet.

En 2021, le réseau Help a développé le site aidant.lu pour soutenir ces aidants, trop souvent «invisibles». Ils peuvent y trouver des réponses à leurs questions, des ressources vers lesquelles se tourner, ainsi que des activités pour mieux vivre sa situation d’aidant et faciliter son quotidien.

Les différents événements proposés lors de la deuxième Journée de l’aidant ont pour objectif de permettre à chacun d’échanger avec des professionnels de santé, de partager leurs expériences ou difficultés avec d’autres aidants.

Le programme détaillé est à retrouver sur aidant.lu/agenda. Participation gratuite mais inscription obligatoire au 27 55-3078, ou par mail à [email protected]