Niger
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Allemagne: ouverture du procès Wirecard, scandale sans précédent dans le pays

Il s’agit sans doute de la plus grande escroquerie de ces dernières décennies en Allemagne. Wirecard, un prestataire de paiements, a fait faillite il y a deux ans laissant derrière lui un énorme trou dans ses caisses. Le scandale sans précédent avait éclaboussé le monde politique et financier. Le procès au long cours de l’ex-PDG de Wirecard s’est ouvert, ce jeudi 8 décembre au matin, à Munich. 

Avec notre correspondant en Allemagne, Pascal Thibault

« Une bande de criminels dont le but était d’être de gonfler les bilans de l’entreprise avec des recettes qui n’existaient pas pour rendre Wirecard plus attractif pour les investisseurs et les clients » : le procureur n’a pas mâché ses mots en lisant l’acte d’accusation - la version courte fait 89 pages au début du procès.

Manipulation des comptes

L’ex-PDG Markus Braun fidèle à son look d’autrefois, veste et col roulé, n'a pas dit un mot. Il est accusé avec deux cadres de l’entreprise d’avoir sciemment manipulé les comptes de son entreprise qui, en 2018, avait fait son entrée dans la cour des grands, l’indice Dax, qui regroupe l’élite de la Bourse allemande avec Volkswagen ou Deutsche Bank. Mais, dans les faits, Wirecard perdait de l'argent depuis 2015,  ce qui interroge sur les responsabilités des mécanismes de contrôle et sur le rôle de l’autorité de régulation des marchés. 

Le château de cartes s'effondre

Il y a deux ans, le château de cartes Wirecard s’effondrait. Les dirigeants reconnaissaient qu’un quart du bilan, soit près de deux milliards d’euros, n’existait pas en réalité. L’affaire, qui livre le parfait scénario d’un film ou d’une série criminelle comprend aussi un personnage rocambolesque au cœur du scandale : Jan Marsalek, qui a pris la fuite il y a deux ans et demi. On le soupçonne d'être en Russie. Le procès Wirecard est prévu pour durer sans doute jusqu’à 2024. Une centaine d’audiences sont prévues. 

►À lire aussi Scandale Wirecard en Allemagne: l'ex-PDG Markus Braun se mure dans le silence