Niger
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Canada: la «grande retraite» pourrait provoquer un ralentissement économique

Après la « grande démission » vécue aux États-Unis par les centaines de salariés qui quittent leur emploi depuis la pandémie, le Canada vit peut-être la « grande retraite ». En août 2022, 31% de plus de personnes ont pris leur retraite qu’en août de l’année précédente. Cet exode massif de personnel qualifié, conjugué au vieillissement de la population, pourrait provoquer un ralentissement économique selon plusieurs experts.

Avec notre correspondante à Québec, Pascale Guéricolas

Confronté à un manque de main-d’œuvre sans précédent, le Conseil québécois du patronat lance une campagne à l’intention des 60-69 ans. Intitulée « Séduction », elle vise à aider les employeurs à convaincre les sexagénaires de rester au boulot ou d’y revenir.

Jamais au Canada la population en âge de travailler n’a été aussi âgée. Une personne sur cinq se trouve dans le créneau des 55-64 ans, tandis que la proportion des jeunes de 15 à 24 ans ne cesse de chuter.

► À lire aussi : Canada: turbulences dans le secteur aérien à cause d'un manque de personnel

Les courbes démographiques le proclament depuis plusieurs années. Les baby-boomers, une catégorie d’âge très nombreuse, nés entre 1945 et 1965, quittent de plus en plus le marché du travail. Et avec un taux de fécondité faible de moins de deux enfants par femmes depuis 50 ans, il y a peu de chances pour que la population active se maintienne, malgré l’apport de l’immigration.

Un manque flagrant d’employés qualifiés

L’industrie du transport est particulièrement touchée, mais aussi les soins de santé. D’autres part, le manque constant d’employés, surtout qualifiés, plombe les ambitions de beaucoup d’entreprises qui doivent renoncer à des projets d’expansion ou même parfois fermer leurs portes. Des éléments qui pourraient plonger le pays en récession alors que la Banque du Canada vient d’augmenter les taux d’intérêt pour lutter contre l’inflation.

► À lire aussi : «Grande démission»: les employés veulent «que le travail s'intègre dans leur vie et non l’inverse»