Niger
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Chine: le FMI salue la sortie du «zéro Covid»

À l'occasion d’un sommet « 1 + 6 » dans l'est de la Chine, les dirigeants de plusieurs institutions internationales ont salué ce vendredi l’abandon par Pékin des restrictions « zéro Covid ».

Avec notre correspondant à Pékin, Stéphane Lagarde  

Pas de masque pour les orateurs et surtout pas de quarantaine préalable pour l’assistance. C’est probablement la première fois que cela arrive en Chine depuis trois ans. Et cette table ronde « 1 + 6 » de Huangshan est bien la preuve que la politique sanitaire chinoise a changé.

C’est une décision dont se sont félicités les présents à cette conférence des monts jaunes de la province orientale de l’Anhui, dont la directrice générale de l’Organisation mondiale du commerce (OMC), le président du groupe Banque mondiale, le secrétaire général de l’Organisation de coopération et de développement économique (OCDE) et la directrice générale du Fonds monétaire internationale, Kristalina Georgieva.

« Nous saluons les actions décisives prise par les autorités chinoises pour recalibrer la politique Covid. Tout cela est très bon pour le peuple chinois, mais c'est aussi important pour l'Asie et le reste du monde, parce que la performance de la Chine compte pour la Chine, mais aussi pour l'économie mondiale »,s’est félicitée cette dernière, sourire dans la voix. 

Changement réclamé depuis des mois 

Ce changement de politique sanitaire était réclamé depuis des mois par les chambres de commerces étrangères en Chine, mais aussi par les institutions du monde économique. Depuis le début de la pandémie, le pouvoir central était sur la ligne « zéro Covid » quoi qu’il en coûte, et affirmait placer la santé de la population avant les intérêts économiques.

Résultat : la croissance chinoise devrait atteindre 3% cette année selon certains analystes, au lieu des 5,5% annoncés. Avec la mise en œuvre des dix mesures annoncées mercredi 7 décembre par la commission nationale de la santé, la croissance du PIB va progressivement reprendre, a assuré le Premier ministre chinois Li Keqiang, hôte de la conférence.