Niger
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Coupe du monde 2022: le Maroc croit à l’exploit face au Portugal

Le Maroc arrive pour la première fois de son histoire en quarts de finale d’un Mondial. Pour rêver encore plus, le Lions de l’Atlas vont devoir battre le Portugal de Cristiano Ronaldo, samedi 10 décembre.

De notre envoyé spécial au Qatar,

« Pas de regret, pas de regret, pas de regret », répète en boucle le sélectionneur Walid Regragui. Le Maroc est pour la première de son histoire en quarts de finale, et « ne craint personne », comme le dit le troisième gardien Ahmed Tagnaouti. Seules trois équipes africaines avaient réalisé un tel parcours auparavant : le Cameroun en 1990, le Sénégal en 2002 et le Ghana en 2010.

Pour arriver à ce stade de la compétition, les Lions de l’Atlas se sont offert l’Espagne en huitièmes de finale, nation titrée au Mondial 2010.

En phase de poules, les coéquipiers de Romain Saïss ont terminé à la première place du groupe. Qui aurait parié un centime d’euro sur ce résultat ? Pourtant, Walid Regragui affirme que c’est tout sauf un « accident ». « Nous avons beaucoup travaillé pour en arriver là. Le challenge, c‘est de refaire la même chose face au Portugal quatre jours après l’Espagne. »

La fierté du monde arabe

« Je suis fier de mon pays et de mon équipe. Oui, le peuple marocain est derrière nous. Nous sommes aussi une équipe africaine. Nous sentons cet esprit positif sur tout le continent africain et dans le monde arabe », indique Walid Regragui. À Doha, dans les rues piétonnes du quartier de Msheireb, nous avons croisé trois jeunes natifs du Koweit, drapeau marocain sur les épaules.

Après la victoire contre l’Espagne, le roi du Maroc est sorti fêter ce passage en quarts de finale avec le peuple. Et des gens à Bagdad en Irak, à Beyrouth au Liban, à Ramallah en Cisjordanie, en Égypte, au Yémen, ou en Arabie saoudite ont fêté l’événement. La reine de Jordanie, Rania, s’est même fendue d’un message sur Twitter : « Félicitations aux Lions de l’Atlas, vous nous ravissez, Wow le Maroc ! »

« On a juste déjoué les pronostics »

« Une équipe nationale doit donner des émotions et rassembler pour donner une image positive, avance Walid Regragui. Si nous réussissons cela, c’est bien. Nous ne sommes pas venus que pour donner de la joie, mais aussi remporter des matchs. Ce qui nous importe, c’est de gagner le match de demain. Je ne suis encore pas sur un nuage, on a juste déjoué les pronostics. Dans le foot, tout est possible. Les joueurs ont encore faim et ne vont pas se satisfaire d’un quart de finale. » Attention toutefois, car beaucoup de joueurs marocains tirent la langue.

Conscient des ponts faibles du Maroc, Walid Regragui annonce vouloir mettre en place un plan pour « créer » une autre surprise. « À ce stade de la compétition, tout le monde analyse tout le monde. Il faut se focaliser sur ce que l’on sait faire. Nous sommes le caillou dans la chaussure face à une équipe qui peut remporter la Coupe du monde », conclut le coach marocain.