Niger
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Covid-19: la Nouvelle-Zélande lève ses dernières restrictions sanitaires

Un peu plus d'un mois après la réouverture de ses frontières, la Nouvelle-Zélande se débarrasse désormais de son système de trafic light, qui régulait les différents niveaux d'alerte face à la pandémie. Une liberté retrouvée pour le pays qui s'est protégé du virus pendant plus de deux ans. 

Avec notre correspondant à Wellington, Richard Tindiller  

La Nouvelle-Zélande avait vaincu le Covid une première fois, dès juillet 2020 en éradiquant le virus grâce à des frontières fermées et des quarantaines obligatoires pour tous les résidents de retour sur le territoire.  

Néanmoins, quelques mois plus tard, les variants Delta et Omicron avaient réussi à s'infiltrer sur le sol néo-zélandais, provoquant alors le pic de l'épidémie en mars 2022. Une pandémie presque en différé pour la Nouvelle-Zélande, tout comme la levée des mesures face au Covid.  

► À lire aussi : La Nouvelle-Zélande rouvre ses frontières après deux années coupée du monde

Lors de son point presse la Première ministre, Jacinda Ardern, a annoncé ce lundi la fin des restrictions sanitaires : « À partir de minuit ce soir, nous allons retirer le cadre de protection face au Covid-19. Le gouvernement n'exigera plus le port du masque obligatoire dans les lieux publics à l'exception des espaces de santé. Et nous arrêtons également le vaccin obligatoire pour les voyageurs qui viennent en Nouvelle-Zélande. »  

L'un des pays les mieux épargnés par le virus

La Première ministre a toutefois voulu maintenir la durée d'isolement de 7 jours pour les personnes positives au Covid-19. Elle a aussi tenu à remercier les Néo-Zélandais pour leurs comportements exemplaires durant cette pandémie.  

Avec des mesures très strictes, la Nouvelle-Zélande fut l'un des pays les moins touchés par le virus. Près de trois ans après le début de la crise sanitaire, le pays enregistre moins de 2 000 décès liés au Covid-19.  

► À lire aussi : Nouvelle-Zélande: la pénurie de travailleurs étrangers entrave de très nombreux secteurs