Niger
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Documents confidentiels saisis à Mar-a-Lago: l'enquête sur Tump ralentie par un juge

L'enquête autour des documents confidentiels saisis dans la résidence de Donald Trump prendra définitivement plus de temps que prévu. Le FBI a mené cette perquisition début août 2022, soupçonnant l'ancien président d'avoir conservé des documents classés top secret. Cependant, avant de pouvoir être utilisés par la justice américaine, un superviseur spécial nommé à la demande de Donald Trump devra parcourir ces documents. 

L'analyse des documents risque de prendre du temps puisqu'il y a au total 11 000 éléments à parcourir. La juge fédérale en charge de l'affaire avait déjà interdit l'accès des documents au ministère de la Justice la semaine dernière. Elle s'inquiétait d'un traitement peu équitable de Donald Trump.

Un superviseur spécial

Hier, jeudi 15 septembre, à la demande de ce dernier elle a donc fini par nommer un superviseur spécial. Le nom du juge fédéral, à la retraite, Raymond Dearie, avait été proposé par l'équipe juridique de l'ancien président républicain. Il lui revient donc maintenant d'analyser si certains documents relèvent du privilège avocat-client ou du privilège exécutif. La loi américaine permet en effet de garder les échanges entre client et avocat confidentiels tout comme les échanges entre le président de la République et les membres de l'exécutif. 

Le calendrier politique défile

La juge fédérale en charge de l'affaire a tout de même donné l'ordre au superviseur spécial de commencer son analyse par les documents classés top-secrets afin de pouvoir potentiellement les faire parvenir à la justice plus rapidement. Elle a demandé que ces recherches se terminent avant le 30 novembre. En attendant le calendrier politique défile, les élections de mi-mandat sont prévu pour le 8 novembre.

►À lire aussi Documents saisis chez Trump: le ministère de la Justice accepte un expert de l'ex-président