Niger
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

En Irlande du Nord, les loyalistes accueillent Charles III entre espérance et exaspération

Lors de la visite de Charles III à Belfast ce mardi 13 septembre, les dirigeants politiques des deux communautés ennemies ont mis leurs différends de côté pour saluer d’une même voix le rôle de la reine dans le processus de paix.

Avec notre envoyée spéciale à Belfast, Laura Taouchanov

Les loyalistes étaient présents en nombre ce mardi pour accueillir le roi Charles III en Irlande du Nord, la seconde étape de sa visite des quatre nations. Ils se sont réunis devant la cathédrale Saint-Anne, où le roi a assisté à une cérémonie d'hommage en mémoire de la défunte reine, dans le quartier culturel de la capitale où la politique n’a habituellement pas sa place.

Pour eux, c'est un moment important. Claire est là pour le roi, mais surtout pour passer un message à ses voisins républicains : « On a grandi avec la royauté et j’espère que ça va continuer. Il y a des milliers de gens dehors aujourd’hui, ça envoie un message à tout le monde en faveur de la monarchie. Qu’elle règne encore longtemps ! »

Devant les dirigeants politiques des deux communautés, Charles III a salué les efforts de sa mère pour réunir ceux que l’Histoire avait séparés. Des efforts qui n’ont pas encore payé, regrette Katie, les yeux remplis de larmes. « Quand la reine est morte, l’autre camp a célébré en tirant des feux d’artifices », déplore-t-elle. « La seule différence avec les années 1970, c’est qu’il n’y plus de bombes ou de fusillades. Il n’y a pas de paix, on ne vit pas en communauté ! Il y a tellement d’amertume », ajoute-t-elle.

« Les gens en ont marre »

Arrivés d'Édimbourg, où ils se sont joints aux dizaines de milliers de personnes se recueillant auprès du cercueil d'Elizabeth II, Charles III et la reine consort Camilla sont allés au contact du public massé devant le château d'Hillsborough. « Avec un exemple brillant devant moi, et avec l'aide de Dieu, je prends mes nouvelles fonctions, résolu à rechercher le bien-être de tous les habitants d’Irlande du Nord », a déclaré le monarque au Parlement, à l'arrêt depuis des mois.

De leur côté, Robert et Michaël préfèrent rester positifs. « Pourquoi ne pourrait-il pas arranger les choses ? Si quelqu’un peut le faire, c’est bien lui », estime Michaël. « Eh bien, espérons-le. Il devrait s’occuper du protocole (nord-irlandais, NDLR), les gens en ont marre », assène Robert.

Ces fidèles de la Couronne britannique espèrent que lors du prochain voyage royal, ils seront sortis de cette impasse politique et religieuse. Pour le roi Charles III, la tournée des quatre nations se poursuivra au Pays de Galles. Il sera à Cardiff à partir de vendredi.

►À lire aussi Charles III en Irlande du Nord : la tournée des quatre nations prend une tournure politique