Niger
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

États-Unis: la baisse du prix de l'essence, l'arbre qui cache la forêt des hausses

Les chiffres de l’inflation aux États-Unis pour le mois d’août ont été publiés ce mardi 13 septembre. Sans être mauvais, ils ne sont pas aussi bons qu’espérés par les observateurs. 

Avec notre correspondant à Washington, Guillaume Naudin

Bien sûr, pour le deuxième mois d’affilée, c’est un ralentissement. L’inflation sur un an passe de 8,5% en juillet à 8,3% le mois dernier, mais cela reste élevé. Surtout, alors qu’ils étaient restés stables entre juin et juillet, les prix sont repartis en très légère hausse de 0,1% entre juillet au août. Et pourtant, les prix des voyages en avion ou de l’essence ont baissé. Le prix à la pompe est même en baisse continue depuis juin.

L’inflation sous-jacente à la hausse

Mais cela ne compense pas les hausses d’autres postes de dépenses pour les ménages que sont la nourriture, l’électricité ou le logement. De fait, l’inflation sous-jacente, dont on retire les prix de l’énergie et de la nourriture, plus volatiles, est repartie à la hausse, au-dessus de 6% sur un an.

► À lire aussi : L’inflation record aux États-Unis met Joe Biden sous pression

Tout cela devrait inciter la Réserve fédérale américaine à poursuivre sa politique de remontée des taux lors de sa réunion de la semaine prochaine. Joe Biden, en pleine campagne avant les élections de mi-mandat en novembre, espérait sans doute mieux. Il avait d’ailleurs organisé un événement pour célébrer l’adoption de sa loi dite de réduction de l’inflation il y a un mois.

Dans son discours, il a préféré pudiquement ne pas commenter les chiffres du jour. Au lieu de ça, il se contente d’un communiqué dans lequel il admet qu’il faudra encore davantage de temps et de détermination pour faire baisser l’inflation. 

► À lire aussi : États-Unis: le patron de la Fed se dit déterminé à juguler l'inflation