Niger
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Grèce: procès d’un ex-ministre accusé de «manquement au devoir» dans l'affaire Novartis

À Athènes, l’actualité judiciaire est marquée par l’ouverture ce lundi 19 du procès d'un ancien ministre, Dimitris Papangelopoulos. Une audience en lien avec l’affaire Novartis, l’un des plus gros scandales de corruption à avoir ébranlé la Grèce ces dernières années. L’ancien ministre adjoint de la Justice du gouvernement Syriza est notamment poursuivi pour des pressions qu’il aurait exercées sur l’enquête consacrée à cette affaire de pots de vin. Via cette affaire, l’actuel gouvernement conservateur grec accuse même les dirigeants de l’époque d’avoir orchestré une forme de complot pour nuire à l’opposition de droite et de centre-gauche.

Avec notre correspondant à Athènes, Joël Bronner

Le procès qui s’ouvre à Athènes et qui pourrait s’étendre sur environ six mois n’est qu’une des têtes de l’hydre que représente l’affaire Novartis. Au départ, le cœur de cette affaire Novartis, du nom du laboratoire pharmaceutique suisse, est un gros scandale de corruption.

Entre 2012 et 2015, pour multiplier la vente de ses produits pharmaceutiques, des dessous-de-table sont versés à des employés d'hôpitaux publics. Ces faits ont été reconnus en 2020 par la filiale grecque de Novartis et le laboratoire a pu, grâce à ces malversations, acquérir une position privilégiée sur le marché grec. L’affaire aurait pu s’arrêter là.

Un scandale estimé à trois milliards

Mais alors que le gouvernement d’Alexis Tsipras, arrivé au pouvoir en 2015 en pleine crise économique, estime à 3 milliards d’euros le coût de ce scandale pour l’État grec, beaucoup imaginent alors impossible que des décideurs politiques ne soient pas impliqués dans l’affaire.

L'enquête entamée par l’ancien ministre aujourd’hui poursuivi met ainsi en cause une dizaine d'opposants politiques. Or la justice grecque n’a jamais réuni assez de preuves pour les poursuivre. Les poursuites se retournent donc, à présent, contre ceux qui voulaient les initier.