Niger
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Haïti: les pillages se poursuivent dans les rues des Gonaïves qui sombrent dans le chaos

Soulèvement général aux Gonaïves. La population gagne les rues et pille tout sur son passage. Il n'y a pas de bilan officiel, mais les dégâts sont considérables. Des ONG et des institutions catholiques sont notamment la cible des protestataires. 

Avec notre correspondant aux Gonaïves, Ronel Paul

C’est le chaos total aux Gonaïves. Les scènes de pillage se sont poursuivies, très tôt ce vendredi matin. Les protestataires ciblent particulièrement des écoles congréganistes, des organisations internationales, des organisations catholiques et des grandes entreprises.

Les manifestants ont déjà pillé plus d’une dizaine d’entreprises, et des écoles congréganistes, dont le collège Immaculée Conception. Ils emportent des bancs, des bureaux et même des livres. La situation est incontrôlable pour les forces de l’ordre, car les manifestants sont divisés en plusieurs groupes. Ils vandalisent tout ce qu'ils trouvent sur leurs parcours.

La brasserie de la couronne aux Gonaïves, des magasins de produits cosmétiques sont tous passés sous la fureur d’une foule très en colère. Alors qu’un groupe vandalisait des entreprises dans le centre-ville, un autre investissait le bureau des Nations unies pour le service d’appui au projet (UNOPS). Ils ont emporté des matériaux de construction, des barres de fer, des playwood, des tôles et des celotecs notamment. 

Pour l’instant, les autorités perdent tout contrôle. Une seule patrouille policière est remarquée dans les rues et tente tant bien que mal avec beaucoup de sagesse de limiter les dégâts.

► À lire aussi : Haïti: les manifestations paralysent le pays, de plus en plus isolé