Niger
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

La plateforme de streaming Twitch tourne le dos aux jeux d'argent

La plateforme diffusion de vidéo en direct Twitch va interdire, à la demande de plusieurs de ses utilisateurs, les séances en ligne de certains jeux d’argent et de hasard.

Depuis quelques semaines, des « streamers » populaires sur Twitch, avec le soutien de leur communauté de suiveurs, s’étaient mobilisés afin de faire interdire certains jeux d'argent. Le mouvement a été lancé par trois grands noms de la plateforme, Mizkif, Nash et la Marocco-Canadienne Pokimane, qui rassemble à elle seule plus de 9 millions d’abonnés. « Si Twitch n’a toujours pas banni les directs de jeu de hasard d'ici à la semaine de Noël, nous devrions rassembler un groupe de streamers, et tous faire grève », avait-elle lancée. Son tweet « "Like" si Twitch doit interdire les jeux d’argent », avait illico rassemblé plus de 300 000 mentions « J'aime ».

Protéger les utilisateurs de la plateforme

Le mot clef #TwitchStopGambling avait été créé dans la foulée. Pour éviter que ce mauvais buzz médiatique ne s’emballe et ne contamine tous les réseaux sociaux, Twitch a publié un communiqué sur son blog officiel et sur Twitter. La plateforme interdit, à partir du 18 octobre, « le streaming de sites de jeux d’argent incluant des machines à sous, de la roulette ou des jeux de dés qui ne sont pas autorisés aux États-Unis ou dans d’autres juridictions ».

Les abonnés et les influenceurs de Twitch dénoncent des pratiques frauduleuses réalisées par des sites de jeux d’argent et de hasard qui financent en sous-main les streamers pour effectuer ces diffusions jugées illégales dans de nombreux pays, dont la France. L’un de ces influenceurs a même avoué avoir escroqué ses abonnés afin de pouvoir payer sa propre addiction aux jeux de paris.

Des pratiques dénoncées

D’autres, particulièrement suivis sur la plateforme, ont déclaré générer pas moins d'un million de dollars chaque mois grâce aux parties en ligne. « Voir des streamers claquer des sommes illimitées en direct, juste pour pousser les suiveurs à jouer, mais avec LEUR argent, c'est une honte », résume en un tweet cet internaute.

Le gambling/casino en ligne n’a jamais eu leur place sur Twitch. Voir des streamers claquer des sommes illimités en live, sommes fournies quotidiennement par ses sites juste pour pousser les viewers à jouer également mais avec LEUR argent c’est une honte. #Twitchstopgambling https://t.co/hionANB3hN

— Aaccio (@AaccioFR) September 19, 2022

Premières victimes ? Les non-initiés, notamment les jeunes qui pensent pouvoir ainsi se faire de l’argent facilement avec des parties de casino. Stake, le plus important de ces sites qui agissent en sous-main sur Twitch, est établi à Curaçao, une île des Antilles dont la législation sur les jeux d’argent est quasi inexistante. En France, son accès est bloqué depuis 2021 suite à une décision de l’Autorité de régulation des jeux en ligne.

Sur les réseaux sociaux, les réactions au communiqué de Twitch ne se sont pas fait attendre. Beaucoup jugent la réponse de la plateforme largement insuffisante. Elle est considérée comme une piètre tentative de la part de Twitch, propriété d’Amazon, pour déléguer sa responsabilité de diffuseur de contenus vidéos, directement aux États et aux régulateurs de chaque pays. Et surtout, comme le constate de nombreux internautes, la plateforme n’entend pas vraiment se couper de juteux revenus en autorisant, par exemple, des sites web de paris sportifs ou encore de poker en ligne.