Niger
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

La Pologne inaugure un nouveau gazoduc stratégique avec la Norvège

La Pologne a inauguré ce mardi un nouveau pipeline qui acheminera le gaz de Norvège par le Danemark et la mer Baltique. Pour le gouvernement polonais, c’est un véritable succès qui va permettre au pays de moins dépendre du gaz russe.

Avec notre correspondant à Varsovie, Martin Chabal

L’inauguration a ému le président polonais. Avec ce nouveau gazoduc, le gaz naturel norvégien devrait combler le vide laissé par les Russes depuis le début de la guerre. Sur près de 300 kilomètres entre le Danemark et la mer Baltique, ce long tuyau transportera 10 milliards de mètres cubes de gaz chaque année en Pologne. C’est presque la moitié des besoins du pays.

Le gouvernement en place se félicite donc de cette nouvelle infrastructure. Le Premier ministre Mateusz Morawiecki salue ce « gazoduc de liberté, de souveraineté, de sécurité et de paix. »

Lors d'une cérémonie dans l'ouest de la Pologne, le ministre norvégien de l'Énergie, Terje Aasland, a déclaré qu'il s'agissait « d'une étape importante sur la voie vers l'indépendance de l'Europe vis-à-vis de l'énergie russe ». La Première ministre danoise, Mette Frederiksen, s'est félicitée quant à elle de « l'ouverture d'un nouveau corridor gazier en Europe ». « Nous devons faire tout notre possible pour éliminer l'énergie en tant qu'instrument de puissance russe », a-t-elle ajouté. « Ensemble, nous vaincrons Poutine ».

L’actualité appuie en effet sur l’importance de ce nouveau pipeline. La guerre et les fuites dans le gazoduc reliant la Russie à l’Allemagne font planer le doute sur les importations cet hiver. Ce Baltic Pipe est la promesse d’un approvisionnement sûr, mais reste à savoir quand le gaz arrivera en Pologne.

Car si les premières livraisons sont attendues pour le premier octobre, le gazoduc devra attendre janvier pour atteindre environ 80% de ses capacités. Et si la Norvège ne peut pas fournir tous les pays qui réclament son gaz pour cet hiver, le Baltic Pipe pourrait tourner à débit réduit.

► À lire aussi : Fuites dans les gazoducs Nord Stream: l'hypothèse d'un sabotage dans les esprits