Niger
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Le pape François au Kazakhstan dans un contexte régional tendu

Le 38e voyage international du pape François aura lieu du 13 au 15 septembre au Kazakhstan. Au programme pour le pape, dialogue interreligieux et rencontre de la communauté catholique locale. Mais dans ce pays aux portes de la Chine et de la Russie, les éventuelles paroles du pape sur les actuelles évolutions géopolitiques, notamment la guerre en Ukraine, seront écoutées avec une grande attention.

Avec notre correspondant à Rome, Camille Dalmas

Mardi, le pape François décollera de Rome à 7h15. Destination : le Kazakhstan, que seul Jean-Paul II avait déjà visité en 2001. Dans la capitale Nour-Soultan, François va participer pendant trois jours au « Congrès des leaders des religions mondiales et traditionnelles ».

Ce sommet interreligieux organisé par le pouvoir kazakh sera l’occasion pour lui de discuter avec une centaine de représentants de toutes les grandes croyances. Le pape argentin visitera aussi pendant son séjour la minorité catholique locale, héritage des déportations des populations allemandes et polonaises pendant l’ère communiste.

En se rendant au Kazakhstan, le pape se porte enfin à la frontière de la Russie et de la Chine, deux pays avec lesquels l’Église entretient des relations complexes. Côté russe, notons que le patriarche Kirill a annulé sa présence au sommet interreligieux et que dans ce contexte, les paroles du pontife sur la guerre en Ukraine seront particulièrement écoutées.

Par ailleurs, le président chinois Xi Jinping sera lui aussi dans la capitale kazakhe le 14 pour son premier déplacement international depuis la pandémie. Bien que ce soit une coïncidence et qu’aucune rencontre n’est prévue, le voyage de François dans ce pays carrefour, situé sur les routes de la soie, représente un espace d’expression éminemment stratégique pour le Saint-Siège.