Niger
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Océan Indien: des photographes amateurs témoins du changement climatique dans les îles

Quarante-sept photographies sont rassemblées dans une collection intitulée « Les îles face au changement climatique ». Elles révèlent les nouvelles réalités de la vie insulaire sous le poids du dérèglement climatique. La Commission de l’océan Indien a matérialisé ce projet à travers un concours.

Avec notre correspondante à Port-Louis, Abdoollah Earally

Cette collection expose les réalités du défi climatique d’une île à l’autre. Parmi les photos primées, celle prise par une jeune Mauricienne, Abbigayle Claite, 14 ans, émue par le spectacle qu’elle a découvert à Pointe-aux-Sables, agréable littoral à seulement à dix minutes de Port-Louis.« C’était ma première fois à Pointe-Aux-Sables. Je marchais et cela m’a interpellée de voir qu’il n’y avait plus rien qui séparait la mer et la terre à part des rochers. Ce qui n’est pas commun sur une plage, normalement il y a le sable. J’ai décidé de prendre une photo. Ensuite j’ai fait des recherches sur internet. J’ai vu que c’était de l’enrochement pour empêcher l’érosion du sable. Mais malheureusement sur la photo on voit que c’était déjà trop tard et ne voyait plus de sable. »

« Bande-annonce tragique »

Au fil des pages on découvre la constance de l’érosion à Madagascar, aux Comores et aux Seychelles.

Aux Seychelles, où l’élévation du niveau de la mer défigure l’une des plages les plus photographiées au monde, Anse Source d’Argent. Massimiliano Messi, chargé d’affaires à la délégation de l’Union européenne, voit dans cette collection un juste plaidoyer pour la cause des îles. « J’ai passé quelques années dans la région et je dois effectivement dire qu’on ressent une certaine tristesse quand voit sur ces photos les effets du changement climatique. Je pense que cette publication est très intéressante pour tout le monde pour comprendre en pratique dans quelle direction nous sommes en train d’aller et qu’il faut absolument agir. »

Il faut agir maintenant, appelle la Commission de l’océan Indien parce que ce qui se passe ici est « en quelque sorte la bande-annonce tragique de ce que la planète entière est condamnée à vivre ».

La situation sera encore plus grave dans quelques années

L'une des lauréates commente son oeuvre