Niger
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Offensive vers l'Est en Ukraine: les troupes ukrainiennes annoncent la prise de Koupiansk

En Ukraine, les événements se précipitent sur le front Nord-Est, dans la région de Kharkiv, où l’armée de Kiev effectue une percée impressionnante dans le secteur d’Izioum. Ce samedi matin, les forces armées ukrainiennes ont pris le contrôle de Koupiansk, un centre routier et ferroviaire crucial pour la logistique militaire russe. Et selon toute vraisemblance, l’offensive russe se poursuit au sud et à l’est, laissant entrevoir un effondrement des lignes de défense russe, entre Kharkiv et le Donbass.

avec notre correspondant à Kiev, Stéphane Siohan

En moins de 72 heures, l’armée ukrainienne a repris 2500 km² de territoire et des dizaines de localités, sur une distance de plus de 80 kilomètres… L’avance des forces armées de Kiev est tellement rapide que même les observateurs ont du mal à suivre, et aux confirmations officielles s’ajoutent des informations sur de nouveaux secteurs repris…

Ce samedi matin, il y a deux nouvelles à retenir : les soldats ukrainiens ont planté leur drapeau sur l’hôtel de ville de Koupiansk, le centre logistique des Russes dans cette région, et plusieurs sources ukrainiennes et russes annoncent que les occupants russes auraient quitté la ville d’Izioum.

À lire aussiL'Ukraine lance une seconde contre-attaque à Izioum

Les témoignages vidéo se multiplient en provenance du théâtre des opérations : municipalités libérées, blindés détruits, des groupes entiers de soldats russes prisonniers… Désormais, l’armée de Kiev semble avancer ses pions dans la région de Donetsk. La ville de Lyman est dans la ligne de mire de l’artillerie ukrainienne.

Avec ces combats, ce sont les cartes du front de l’Est, qui sont rebattues, en attendant de savoir si l’armée russe Est en capacité de contre-attaquer, ou bien si elle va encore se retirer plus en arrière…

À lire aussi : L'armée ukrainienne reprend Balaklia dans sa contre-offensive à l'Est

« les Ukrainiens regagnent du terrain »

Selon le général Jérôme Pellistrandi, de la Revue Défense Nationale, joint par Nicolas Falez, du service international, les progrès de la contre-offensive ukrainienne s'expliquent en partie par les livraisons d'armements sophistiqués. « Principalement, ce sont des armes de l'artillerie avec les fameux 'himars'. Ce sont des lance-roquettes qui permettent de traiter des cibles qui vont jusqu'à 80 km de distance. Il y a les canons Cesar livrés par la France. Et puis toute la chaîne de renseignements avec des drones qui permettent en quelque sorte d'avoir des tirs extrêmement précis et donc efficaces. Ces outils-là permettent aux Ukrainiens de reprendre l'initiative sur le terrain et d'obliger les Russes à se mettre en position défensive, en frappant ce que l'on appelle le deuxième échelon, c'est-à-dire en fait les lignes arrière russes, là où se situent les dépôts logistiques de carburant, de munitions, les postes de commandement. 

Et on voit que les contre-offensives ukrainiennes ont été bien préparées avec l'usage de ces armes qui peuvent tirer dans la profondeur et qui permettent, avec un ciblage et un renseignement très efficace, de neutraliser les forces russes et c'est ce qui est en train de se passer. Visiblement, les Ukrainiens regagnent du terrain sur leurs adversaires russes ».