Niger
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

RDC: le président Tshisekedi rend visite aux nouvelles recrues de l'armée

10 200 recrues venues de plusieurs provinces de la RDC sont regroupées à la base militaire de Kitona, à environ 600 km au sud-ouest de Kinshasa. Ces jeunes ont répondu à l’appel lancé par le président congolais, il y a un mois, pour renforcer l’armée qui fait face à plusieurs fronts, dont celui contre le M23, au Nord-Kivu. Accompagné du chef d’état-major de l’armée et du ministre de la Défense, Félix Tshisekedi a rendu visite à ces jeunes, le jeudi 8 décembre.

Avec notre correspondant à Kinshasa, Patient Ligodi

Après la fanfare et les honneurs militaires, Félix Tshisekedi s’est exprimé pendant dix minutes devant les recrues. Il s’est montré reconnaissant vis-à-vis de ces jeunes. « Je suis content de voir que vous avez répondu à l’appel que j’avais lancé le 3 novembre. Vous vous êtes levés dans toutes les 26 provinces et vous avez dit que vous donnerez votre vie à la nation. Je suis content et la nation vous doit la reconnaissance. C’est pour cela que je vous dis que vos problèmes sont aujourd’hui mes problèmes ».

Face à ces recrues bien rangées pour l’écouter, Félix Tshisekedi a également évoqué les pays voisins qui convoitent, dit-il, les richesses de la RDC. « Notre pays a beaucoup d’ennemis. Ils veulent que nous restions à la traîne pendant qu’eux nous volent pour développer leurs pays. Ils ne veulent pas nous voir avancer. Je ne peux pas tolérer cela ».

« Vous êtes là pour protéger la nation »

À l'en croire, le pays compte sur cette nouvelle génération pour construire un bien meilleur système de défense.« Vous êtes là pour protéger la nation et pour protéger les Congolais. Ils se sont moqués du Congo depuis plusieurs années. Tout cela parce que notre armée était mal organisée ».

Les ressources affectées à l’armée et à l’amélioration des conditions des militaires connaîtront un bond significatif dès 2023. Elles vont représenter 6,5% du budget national, soit un accroissement de 55% par rapport au budget de l’année en cours, d’après le gouvernement.

►À lire aussi : En RDC, le M23 envisage un retrait de ses positions dans l'Est