Niger
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Syrie: deux soldats kurdes et un jihadiste tués dans des affrontements dans le camp d’al-Hol

Deux combattants kurdes et un jihadiste ont été tués dans la nuit de mercredi 7 à jeudi 8 septembre lors de combats dans le camp d’al-Hol. Au nord-est de la Syrie, celui-ci abrite des dizaines de milliers de membres de familles du groupe État islamique.

Avec notre correspondant régional, Paul Khalifeh

Des combats ont éclaté au moment où les Forces démocratiques syriennes (FDS), soutenues par les États-Unis et dominées par les Kurdes, menaient une opération à al-Hol. Ce camp abrite plus de 55 000 membres de familles de jihadistes, dont des centaines d’Européens.

Des armes automatiques et des grenades ont été utilisées lors de cet affrontement.

Les FDS ont indiqué qu’un groupe de jihadistes comprenant deux femmes et cinq hommes se faisant passer pour des femmes, ont attaqué des combattants kurdes qui menaient des perquisitions dans le camp.

Le mois dernier, les FDS ont procédé à une importante rafle pour tenter de démanteler les cellules du groupe État islamique qui font régner un climat de terreur dans ce camp situé à 10 kilomètres de la frontière avec l’Irak. Une centaine de suspects avaient été arrêtés pendant cette opération, décidée après le meurtre de trois réfugiés, accusés par les jihadistes de collaborer avec les administrateurs du camp.

Depuis le début de cette année, une trentaine de personnes ont été tuées à al-Hol par des partisans présumés du groupe État islamique.

Début septembre, les FDS ont libéré quatre femmes du camp qui ont été retrouvées dans des tunnels, enchaînées et torturées par des jihadistes.

 À lire aussi : Rapatriement des familles françaises de jihadistes détenues en Syrie: la fin du «cas par cas»?