Niger
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Syrie: l'armée turque accentue la pression sur les forces kurdes et les troupes du régime

Des frappes aériennes turques sur des positions tenues par les troupes du régime et des forces kurdes ont fait ce dimanche trois morts et des blessés, selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme.

Avec notre correspondant régional, Paul Khalifeh

La tension est montée ces dernières 24 heures sur les fronts du nord syrien où se font face l’armée turque et ses supplétifs syriens d’une part, les milices kurdes et l’armée gouvernementale de l’autre. De violents duels d’artillerie ont eu lieu dans le secteur de Kobané, à l’est d’Alep, avant l’intervention de l’aviation turque qui a fait des morts et des blessés dans les rangs des combattants kurdes et de l’armée syrienne. 

L’armée turque a par ailleurs tiré des dizaines d’obus et de roquettes contre des positions des Forces démocratiques syriennes, dominées par les Kurdes et soutenues par les États-Unis, dans la région de Qamichli, à l’extrême nord-est de la Syrie.   

Cette escalade sur le terrain intervient à un moment où Ankara et Damas ont eu des contacts de haut niveau pour la première fois depuis le début de la guerre syrienne il y a onze ans. Diverses sources ont révélé que les chefs des services de sécurité des deux pays se sont rencontrés à plusieurs reprises ces dernières semaines pour discuter des dossiers conflictuels.

L’agence de presse Reuters a confirmé qu’une rencontre a eu lieu à Damas, la semaine dernière, entre le chef des renseignements turcs Hakan Fidan, et son homologue syrien Ali Mamlouk, qui fait l’objet de sanctions américaines et européennes.

Les Kurdes, qui contrôlent le quart du territoire syrien, sont mécontents de ces contacts et craignent de faire les frais d’un rapprochement entre Ankara et Damas.