Niger
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Tchad: l’Église dénonce les affrontements intercommunautaires dans le Moyen-Chari

Au Tchad, l’évêque du Moyen-Chari lance un appel à l'aide après les affrontements intercommunautaires qui ont fait une dizaine de morts et une vingtaine de blessés, il y a quelques jours, à Kyabé, dans le sud du pays. De retour d’un déplacement sur les lieux des affrontements, le chef de l’Église catholique dans cette province appelle les autorités à porter assistance aux victimes, mais surtout à faire en sorte que justice soit rendue.

Avec notre correspondant à Ndjamena, Madjiasra Nako

Miguel Sebastián, l’évêque de Sarh, dit s’être rendu à Kyabé où il a pu s’entretenir avec les victimes des affrontements de la semaine dernière. Il raconte : « Une fois de plus, le sang a été versé sur notre terre. Une fois de plus, des innocents sont morts ou ont été blessés par la méchanceté de certaines personnes armées. Une fois de plus, il y a eu la destruction de biens d’une population qui vit déjà dans la pauvreté. »

Les conflits entre agriculteurs et éleveurs sont récurrents dans cette province et se soldent souvent par des morts. C’est aux autorités de prendre leurs responsabilités, interpelle le prélat : « Les autorités administratives et judiciaires, en particulier. Je leur demande de dire la vérité sur ce qu’il s’est passé. Vérité qui ne doit pas être cachée, ni manipulée. En plus de cet appel à la vérité, je lance un appel à la justice. Sans justice, nous ne pourrons jamais arriver à la paix. »

Il appelle enfin les bonnes volontés à voler au secours des populations qui ont été obligées de fuir leurs villages déjà menacés par la famine, les récoltes ayant été détruites par les inondations.

►À lire aussi : Dialogue national au Tchad: les mots durs de Mahamat Idriss Deby, le retrait de l'Église