Niger
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Ursula von der Leyen: «Poutine échouera et ce sont l'Ukraine et l'Europe qui l'emporteront»

Dans son discours sur l'Etat de l'Union à Strasbourg, la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen a adopté un ton résolument offensif vis-à-vis de la Russie sur la guerre en Ukraine et a lancé un appel au maintien de la solidarité européenne en faveur de cette dernière.

Le ton est offensif. Pour Ursula von der Leyen, l'heure n'est « pas à l'apaisement » avec Moscou. Elle l'a répété ce 14 septembre devant le Parlement européen à Strasbourg.  « Je veux que ce soit clair : les sanctions ne sont pas près d'être levées. L'heure est à la détermination, pas à l'apaisement ». 

« Il ne s'agit pas seulement d'une guerre déclenchée par la Russie contre l'Ukraine. C'est aussi une guerre contre notre secteur énergétique. C'est une guerre contre notre économie. C'est une guerre contre nos valeurs. Et c'est une guerre contre notre futur. ll s'agit d'une autocratie face à la démocratie. Et je me tiens devant vous avec cette conviction : avec suffisamment de courage et de solidarité, Poutine échouera... Et ce sont l'Ukraine et l'Europe qui l'emporteront », a-t-elle martelé.

« La solidarité de l'Europe avec l'Ukraine demeurera indéfectible », a promis la dirigeante européenne, insistant sur le fait que l'heure n'était « pas à l'apaisement » et que les sanctions de l'UE à l'encontre de la Russie n'étaient pas près d'être levées.

Arrivée mardi 13 septembre à Strasbourg pour suivre l'intervention de la présidente de la Commission, Olena Zelenska, l'épouse du président ukrainien très émue, a été ovationnée par les élus européens. « Chère Olena, il fallait un courage immense pour résister à la cruauté de Poutine. Vous avez trouvé ce courage », a lancé la président de la Commission, habillée aux couleurs de l'Ukraine, qui s'est exprimée successivement en anglais, français et allemand.

Olena Zelenska rentrera à Kiev avec Mme von der Leyen dans l'après-midi. Cette dernière prévoit de discuter « en détail de la poursuite de l'aide européenne ».

Ce discours sur l'état de l'Union, présenté comme un « moment-clé de la démocratie européenne », selon le Parlement, doit permettre à la Commission -non élue mais ayant l'initiative des lois européennes- de rendre des comptes sur son bilan et présenter ses projets. Un débat d'environ deux heures avec les eurodéputés est prévu à l'issue du discours de la présidente de la Commission.