Luxembourg
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

La musée de la police trouve ses marques à Capellen

Chaque troisième samedi du mois, le musée ouvrira ses portes de 10 h à 18 h.

L’ASBL Musée de la Police a obtenu l’accord pour installer son exposition dans la petite localité de Capellen, située à Mamer, pour une durée de cinq ans. Une remise officielle des clefs a eu lieu ce lundi 19 septembre en présence du ministre de la Sécurité intérieure, Henri Kox.

Durant quelques mois, son sort était incertain, mais voilà que le musée de la Police disposera dorénavant de nouveaux locaux. Sur la base d’une convention établie avec la commune de Mamer, l’ASBL Musée de la Police a obtenu l’accord pour installer son exposition dans la petite localité de Capellen pour une durée de cinq ans.

Né en 2006, le musée de la Police était installé depuis ses débuts au sein des anciens garages de la Gendarmerie au Verlorenkost. Pour cause de restauration, l’ASBL a dû faire ses cartons pour finalement s’installer dans cette section de la commune luxembourgeoise de Mamer.

Lors de la remise officielle des clefs, organisée hier, le ministre de la Sécurité intérieure Henri Kox a tenu a rappelé la nécessité de «conserver l’histoire de notre Police grand-ducale et de partager ce patrimoine national avec le public».

À l’origine, Capellen abritait le Musée international d’effets de Gendarmerie et Police, exploité par la famille Ries, mais en novembre 2021, les responsables politiques et administratifs ont finalement donné leur accord pour une reprise de la collection par le musée de la Police. 

Préserver la mémoire des corps policiers

Également présents lors de la remise des clefs, le bourgmestre de Mamer Gilles Roth et le conservateur du musée de la Police Camille Diener se sont réjouis de l’installation de l’exposition dans la localité. Les activités muséales relatives au domaine policier pourront ainsi être reconduites sous la forme d’exposition des bibliothèques, des collections de documents et des différentes archives.

En veillant à préserver les objets et outils policiers, le musée veut contribuer à la conservation de la mémoire des deux corps que sont la gendarmerie et la police.

Ainsi, le musée de la Police pourra proposer à nouveau des visites, et ce, sur demande à l’adresse [email protected] Chaque troisième samedi du mois, le musée ouvrira ses portes de 10 h à 18 h.